Archive de la catégorie ‘Nouveau Brunswick’

26/07… Enfin au Nouveau-Brunswick !

Dimanche 23 septembre 2007

Nous avons quitté le camping situé au Québec (Gaspésie) pour nous rendre à Caraquet au Nouveau-Brunswick. Nous avons suivi la « Baie-des-Chaleurs » ; elle porte ce nom car l’eau est toujours chaude (25° C en été) .

                       Campbellton Baie des chaleurs

L’Acadie a pour capitale « Caraquet ». C’est la région du Nouveau-Brunswick où vivent les Acadiens. Un acadien a des ancêtres français venant du Poitou. Le drapeau est comme celui de la France avec une étoile jaune (vierge Marie) dans le bleu.

            dessin drapeau acadie

Les maisons habitées par les acadiens ont toutes un ou plusieurs drapeaux et parfois le nom de famille dedans « Chiasson, Godin, Leblanc… ».

Caraquet homard
 (c’est l’assiette qui est petite où c’est le truc rouge qui est énorme ???)

Ce soir, nous mangeons du homard et du crabe des neiges… J’adore cela !

                   Caraquet coucher soleil 2

Bonne nuit !

Signé: Timothée

26/07… suite (par maman)

Dimanche 23 septembre 2007

 

De Campbellton à Caraquet…

Timothée était impatient d’arriver au Nouveau-Brunswick… C’est chose faite !  Après avoir traversé la rivière Restigouche -il faudra s’habituer au fait que les rivières locales sont bien plus larges que notre Rhône -,  nous voici à Campbellton, un centre réputé pour la pêche et notamment celle aux saumons… Un saumon d’acier de 8,5 m se dresse devant nous…

 

Campbellton saumon

Nous longeons ensuite la Baie-des-Chaleurs (Timothée a bien expliqué la raison de ce nom) et pénétrons sur le territoire des Acadiens… Difficile d’ignorer ce fait !

Acadie drapeau des drapeaux partout…

Acadie poteau…. même les poteaux électriques sont aux couleurs de l’Acadie !

En passant non loin de Paquetville (village natal de la chanteuse Edith Butler), la côte de la Baie-des-Chaleurs nous mène à Grande Anse, à son phare musée et à sa trappe aux homards géante (tiens, il y a une prise !) !

Grande Anse phareGrande Anse trappe à homard

Qui dit 26 juillet, dit aussi « anniversaire de mariage »… 

Quoi de mieux qu’un superbe emplacement de camping à Caraquet, surplombant la Baie des chaleurs…

Caraquet camping 

… avec une jolie grosse bibitte délicieuse dans notre assiette (voir article de Timothée !)

… et un magnifique coucher de soleil ?

Caraquet coucher soleil 1

Signé: Maman

27/07… Les tourbières et balbuzards

Samedi 22 septembre 2007

La journée commence super bien car j’ai mangé des crêpes au sirop d’érable.

 phareEnsuite, nous sommes allés sur l’île de Miscou où nous avons vu le plus vieux phare en fonctionnement du Nouveau Brunswick (1856).

                     pluvier siffleur
Dans les dunes, nous avons entendu siffler des « pluviers siffleurs » : ce sont des oiseaux protégés et rares. 
 En nous promenant dans les tourbières, nous avons observé des plantes carnivores dont la « Sarracénie pourpre ».

                    tourbiere Miscou

              rapace 2     rapace 1

Dans le parc de la péninsule acadienne de Lamêque, des balbuzards veillaient sur leurs petits qui ne savaient pas encore voler. Les « balbuzards pêcheurs » sont des rapaces à tête blanche qui ne mangent que du poisson. Il y avait aussi des grives, des sternes, des écureuils… mais également plusieurs variétés de pins (blanc, gris, rouge…), d’érables…           

dessin aigle pêcheur

Signé: Timothée

Liens sur le Pluvier siffleur:
   http://www.hww.ca/hww2_f.asp?cid=7&id=61
   http://www.rescousse.org/index2.html?http%3A//www.rescousse.org/Pages/especes/pluvier.html

27/07… (par maman)

Samedi 22 septembre 2007

Caraquet et ses environs

En route vers les îles… Miscou, Lamêque…

Phare Miscou 

Tout d’abord, l’Ile de Miscou sur laquelle se trouve le plus vieux phare du Nouveau-Brunswick (1856) permettant de surveiller la Baie-des-Chaleurs…
Cette île était habitée par les Micmacs qui l’auraient baptisée M’susqu (« boue », ses plaines étant marécageuses…). Lorsque Jacques Cartier la découvre le 3 juillet 1534, il la nomme « Ile St Louis ». 
   sarracenie pourpre Miscou      fleur sarracenie pourpre Miscou 1
Un sentier en planches permet de découvrir une tourbière avec des plantes carnivores dont la « Sarracénie pourpre » mais aussi des orchidées…

Ensuite, l’île Lamèque… Le Parc écologique de la Péninsule acadienne propose une balade en planches sur un marais, une découverte de la nature (arbres, animaux…) et notamment des balbuzards pêcheurs… 

balbuzard Lameque


Liens:
sur les tourbières:  http://www.gnb.ca/0078/minerals/Peat-f.asp
sur la Sarracénie pourpre: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sarracénie_pourpre
sur les Balbuzards pêcheurs :
http://www.oiseaux.net/oiseaux/accipitriformes/balbuzard.pecheur.html
     http://balbuzard.lpo.fr/

28/07… L’histoire acadienne

Vendredi 21 septembre 2007

En me levant, j’ai pris le petit déjeuner en compagnie d’un héron.

                  Caraquet héron

Ensuite, nous sommes allés dans un village historique acadien. C’est un petit village où les gens sont habillés comme si on était à l’époque des acadiens. Les maisons datent de 1800 et de 1900.
Caraquet village acadien 2 

Dans chacune des maisons, des gens nous expliquent leur vie. Il y avait le forgeron, le cordonnier, le curé, l’institutrice…

Caraquet village acadien 1 Caraquet village acadien 3
J’ai préféré l’époque 1900 car ils étaient mieux logés mais les maisons de 1800 étaient plus belles !

Caraquet village acadien 4

Connaissez-vous l’un des plus typiques plats acadiens ?
Dans un chaudron, on fait d’abord cuire des oignons avec de la viande et, dans un autre, des patates plumées. Quand tout est cuit, dans une marmite, on met une couche de patates, une couche d’oignons et de viande et puis une couche de patates… On fait mijoter le tout dans les braises.
Ca a l’air délicieux et ça m’a ouvert l’appétit !

gif nuage  

Cette nuit était une vraie aventure ! Il y a eu un énorme orage très bruyant et notre tente était remplie d’eau. On a séché les duvets dans une « sécheuse » et nous avons trouvé refuge dans une cabane pour la nuit. Nous n’étions pas seuls : 3 québécois de Gatineau et… plein de moustiques !

Signé: Timothée

Liens vers…

… le « héron cendré »: http://www.oiseaux.net/oiseaux/ciconiiformes/heron.cendre.html
… de charmantes bibittes affectueuses, les moustiques: http://www.toiledesinsectes.qc.ca/info_insectes/fiches/fic_fiche18_moustique.htm#classification
… le village historique acadien: http://www.virtualmuseum.ca/Exhibitions/Acadie/000_f.html

28/07… (par maman)

Vendredi 21 septembre 2007

Timothée, ta description du village acadien est bien mais tu as oublié un détail qui pourtant t’a beaucoup « plu »… « plu », dans tous les sens du mot  d’ailleurs… avec des pieds qui te démangeaient ! Te souviens-tu du violoneux ? Une pluie soudaine d’orage… on se réfugie dans une grange où un charmant vieux Monsieur sort son violon, se met à jouer du folklore acadien tout en rythmant sa musique en tapant des pieds sur le plancher… et tes pieds qui tentent de les suivre !

                             gig violoneux

17h30… on rentre du Village historique acadien… une envie de produits de la mer nous conduit chez le poissionnier de Caraquet… 15 à 20 min plus tard, on regagne la voiture… le ciel est d’un noir ! Les nuages avancent à une vitesse grand V… jamais vu cela… l’orage se monte accompagné par la noirceur… Un vent violent, une pluie tropicale s’abat sur nous… nous restons dans l’auto sans reprendre la route… 20 min plus tard, plus rien… les nuages ont fuit et la clarté est de retour… On retourne vite au camping voir… notre tente…

                                       gif nuage
Nous regagnons notre sublime emplacement face à la Baie-des-Chaleurs et aux 1ères loges pour le coucher de soleil… Ce soir là, ce n’était plus aussi « paradisiaque » que les 2 précédents jours ! La tente se dresse au milieu d’une mare… Un bon 5 à 10 cm d’eau pour accéder à la porte de la tente… Finalement, l’extérieur était moins pire que l’intérieur ! 7 cm d’eau dedans avec nos karimats, duvets et sacs d’habits baignant dans tout ce bouillon… Ben oui, le matin, il faisait un temps superbe alors nous avions tout laissé dans la tente… Pas de panique… on se refugie dans un abri… des Québécois dressent une corde pour faire égoutter leur tente… On échange quelques commentaires sur l’orage, l’état de nos affaires… Le patron du camping déboule, nous propose des abris à motos pour dormir… Il fait un feu dans le fourneau de cet abri, nous passons la soirée à manger et à échanger avec nos copains d’infortune… tout en squattant les 2 sécheuses du camping dans lesquelles nous tentons de sécher nos duvets… Les campeurs sont sympas, nous sommes prioritaires sur les machines !
Caraquet orage 1
[ce n'est pas une tente transformée en mare... qui va nous couper l'appétit !]
Caraquet orage 2
[quand c'est heure de dormir, c'est l'heure... peu importe le lieu... rien ne peut troubler un sommeil de plomb ! Merci aux campeurs pour le prêt de couettes, serviettes, ...]

La nuit bien entamée, un Timothée épuisé mais qui s’est conduit admirablement, nous étendons une bâche à même le sol puis une couette prêtée par des campeurs et notre petit oiseau s’endort près du feu… Finalement, après avoir bourré le poele de bois, nous décidons de dormir dans cet abri… Abri non fermé… qui fut aussi le refuge des moustiques mais bon… au moins nous étions au chaud près du feu et au sec !!!

Caraquet orage 3
[c'est un peu le souk mais au moins on dort au sec...]

Un orage qui restera dans les annales !!! Un grand salut à nos amis d’un soir ou plutôt d’une nuit…  M. Besnier,  cette soirée fut, malgré les conditions climatiques, mouvementée mais très agréable !

Caraquet orage 4
[notre campement au petit matin: une tente qui essaie de sécher sur le bitûme, le linge pendu... Les sécheuses tournent encore pour nos habits... Dis, t'aurais pu éviter de prendre la douche avec !!!]

29/07… Le centre marin de Shippagan

Jeudi 20 septembre 2007

Après une nuit dans un hôtel 5 étoiles (avec piscine dans la tente :D ), je me suis rendu compte que je m’étais fait plein de copains durant la nuit : des maringouins !

                                  gif moustique

Après avoir séchée et pliée la tente, nous sommes partis à Kouchibouguac où nous passerons plusieurs nuits.

shippagan phareshippagan phare trappe
[phare et trappes à homards à proximité du Centre marin]

En route, nous avons visité l’aquarium et le centre marin de Shippagan consacrés au Saint-Laurent. J’ai pu y observer des esturgeons, des saumons, des phoques et un très gros homard. Il y avait une reproduction d’un bateau de pêche que j’ai pu piloter.

shippagan pilote 

A la sortie de l’aquarium, il y avait un bassin tactile où j’ai pu toucher des concombres de mer, des étoiles, … et porter plusieurs homards. Il existe plusieurs espèces d’homards : des bleus, des blancs, des marrons, des jaunes et… des rouges lorsqu’ils sont cuits !

shippagan homard 1 shippagan homard 2

Les homards ont une pince coupante et la seconde est broyeuse. Si un homard perd une patte ou une pince, celle-ci repousse après plusieurs mues.

Signé: Timothée

Lien vers le centre marin de Shippagan: http://www.gnb.ca/0181/index-f.asp

29/07… (par maman)

Jeudi 20 septembre 2007

Shippagan est la capitale de la pêche commerciale du Nouveau-Brunswick.

Shippagan bateaux Shippagan bateaux 2

Son nom vient du mot micmac « Sepagun-chiche » qui signifie « passage des canards ». Elle est située à la pointe nord-est du N-B. Ce sont des normands qui sont venus s’y installer en 1790 suivis par des acadiens (des Robichaud). Le port se développa grâce à la construction de bateaux et au transport de bois. Aujourd’hui, c’est l’industrie de la pêche et l’exploitation des tourbières qui font vivre la ville (environ 2 800 hab à 99% francophone !!!).

flag shippagan Blason de la ville

Etoile jaune sur fond bleu: Couleur du drapeau acadien, représente les origines acadiennes de Shippagan, sa population actuelle ainsi que la région acadienne du nord-est du Nouveau-Brunswick.
Rectangle gris argent: Paquets de tourbe, représente l’industrie de la tourbe.
Chalutier: Représente l’industrie de la pêche.
Devise « SIMUL AEDIFICARE »: Bâtir ensemble

Shppagan trappe crabe

Mes hommes en pleine discussion au sujet de la trappe à crabes des neiges !

Liens sur les Crabes des neiges:
http://atn-riae.agr.ca/seafood/snow_crab-f.htm

http://www.ifremer.fr/francais/produits/poisson/crabe/marin_crabe_neiges_2002mars.pdf

30/07… Salmo Salar

Jeudi 20 septembre 2007

Aujourd’hui, à Doaktown, nous avons visité un musée sur le « saumon atlantique » (Salmo Salar).
Musée Saumon Oakville
L
es saumons naissent en rivière puis passent leur vie en mer. Ils migrent vers la côte ouest du Groenland à la recherche de la nourriture. Pour se reproduire, ils remontent leur rivière de naissance. Contrairement au saumon pacifique, le saumon atlantique peut remonter plusieurs fois. La pollution des humains et les barrages sans passe migratoire tuent les saumons.
Ours [Attention, Timothée !!!]

Survie des saumons :
Pour obtenir 2 saumons pouvant se reproduire, il faut :
4 adultes
50 smolts (saumons de plus de 6 mois)
200 tacons (1 à 6 mois)
650 fretins (5 à 8 cm) 4500 alevins (de 2 à 4 cm)
7500 œufs !!!

saumon tableau

Dans ce musée, nous avons vu des tableaux représentant des poissons, des pêcheurs…, un film expliquant la pêche aux saumons, les mouches pour les attraper et montrant un campement de pêcheurs.
Saumon  mouche
[Une collection vraiment magnifique de mouches...!]
Au retour, sur la route, nous avons vu une gélinotte, un renard et une marmotte.
Gélinotte 

Signé: Timothée

Liens sur…
… les saumons:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saumon
… les gélinottes huppées:
http://www.oiseaux.net/oiseaux/galliformes/gelinotte.huppee.html

31/07… Parc de Kouchibouguac

Mercredi 19 septembre 2007

Aujourd’hui, nous sommes partis à la déccouverte du Parc de Kouchibouguac qui signifie « rivières aux longues marées » en Mi’kmaq. Ce parc est une réserve naturelle qui protège toutes sortes d’animaux, de plantes et d’habitats.
kouchobouguac
A pied, nous avons traversé une rivière grâce à  une passerelle pour se rendre sur une dune de 4 km de long où se trouvent des zones de nidification du pluvier siffleur.
Dans le sentier de la tourbière, nous avons observé des plantes carnivores et même des orchidées.
acadie plante carnivore 1 acadie plante carnivore 2
Dans d’autres chemins, nous avons découvert des marais salés, la forêt… Nous avons aperçu un raton laveur, des écureuils, des tamias…
kouchibouguac plage kouchibouguac jellyfish
Ensuite, au port du Cap Saint Jean, nous avons vu plein de trappes à  homard car la saison de la pêche au homard commence  au Nouveau-Brunswick le 9 août.
acadie trappe homard 1 acadie trappe homard 2
Ce soir, nous dînons en compagnie d’un lièvre et d’un écureuil. Au menu: homard et morue puis molle (glace) à l’érable et noix. C’est délicieux…
acadie lapin

Signé: Timothée

Lien vers…
le Parc de Kouchibouguac:
http://www.pc.gc.ca/pn-np/nb/kouchibouguac/index_F.asp

 

12